Login | Join/Renew

CFP: Séances en littérature française au prochain congrès de la RSA

Submitted by ccarlin on 17 May 2017 - 3:28pm
Chers/Chères collègues,
 
En tant que « Discipline Representative » pour la littérature française auprès de la RSA, je peux parrainer 5 sessions au prochain congrès de la Renaissance Society of America, qui se tiendra du 22 au 24 mars 2018 à La Nouvelle Orléans. Voir http://www.rsa.org/general/custom.asp?page=2018NOLA
 
J’invite donc des propositions complètes pour des sessions ou des tables rondes. Malheureusement, je ne saurais accepter des propositions pour des communications individuelles – ceux d’entre vous qui ne font pas déjà partie d’une session sont invités à chercher dans les blogs de la RSA et/ou envoyer directement votre proposition à la RSA. 
 
Les propositions sont à adresser par email à H.G.A.Roberts@exeter.ac.uk, avant le 25 mai 2017, et doivent comporter, pour chaque intervenant(e), les éléments suivants :
 
nom et prénom,
adresse postale et électronique
rattachement universitaire
titre de la communication - 25 mots maximum
résumé de la communication - 150 mots maximum
liste de mots-clés
un curriculum vitae sommaire - 300 mots maximum
 
Il faut indiquer aussi le nom d’un(e) président(e) de séance, avec son rattachement universitaire et son adresse électronique.
 
À noter : les frais de voyage et d’hébergement et les frais d’inscription (env. $185 membre ordinaire ; $120 étudiant) seront à la charge des participants, qui devront aussi adhérer à la RSA pour l’année 2017 (cotisation variable selon le salaire du membre : https://rsa.site-ym.com/default.asp?page=membershiprenewal).
 
A titre personnel, je prends actuellement une année sabbatique, une « retraite » presque totale de la vie universitaire, et j’ai moins d’accès à Internet qu’auparavant. Je vous remercie à l’avance de votre patience et je vous serais d’autant plus reconnaissant de respecter les normes de la RSA dans vos propositions, ce qui faciliterait énormément notre tâche.
 
Je me réjouis de cette occasion de parrainer des sessions sur la littérature française, comme à Boston et à Chicago, et de vous revoir à la Nouvelle Orléans,  
 
Bien cordialement,
 
Hugh Roberts